Pour convaincre un enfant, rien de mieux que de lui raconter une histoire.

Les enfants aiment les histoires

Les enfants ont un imaginaire très développé. Et on passe souvent notre temps à essayer de les ramener à la réalité de ce qui les entoure. Et si on se servait de cette caractéristique pour mieux communiquer avec eux?

En entrant dans leur monde, il est plus facile de capter leur attention et d’arriver à se faire comprendre.

histoire du soir

Il vous suffit de prendre un ton de voix un peu mystérieux, en chuchotant de préférence et de vous laisser guider par votre imagination. Pas d’inquiétude, les enfants sont très bon public, pas besoin d’être romancier ou conteur professionnel, quelques phrases suffiront.

En tant qu’hypnothérapeute, j’utilise les histoires tous les jours avec les petits comme avec les grands, et les résultats sont toujours étonnants. Les histoires font voyager. Elles permettent d’apprendre et de comprendre. En écoutant une histoire, on s’évade, on se libère, on s’envole… on est très loin de la lutte de pouvoir, si courante entre parents et enfants.

Les histoires sont aussi très efficaces pour dormir. J’ai écrit le Marchand de sable va passer en m’inspirant des histoires que je racontais à ma fille pour l’aider à trouver le sommeil et puis quelques années plus tard: les histoires magiques du soir, à partir des histoires que je raconte aux enfants qui viennent me voir en consultation.

A l’heure de la sieste

Voici l’exemple d’une toute petite histoire à l’heure de la sieste.

– Chérie, tu viens? C’est l’heure de la sieste!…
– Non, j’ai pas sommeil. Je veux pas faire de sieste.

Quand la conversation arrive à ce point crucial, plusieurs options s’offrent à vous:
1. Option fermeté
Ne commence pas à discuter pas avec moi. J’ai dit c’est l’heure! Alors, tu viens et plus vite que ça!
>conséquence possible de cette lutte de pouvoir: une grosse crise (qui fait mal aux oreilles)
2. Option douceur
Je sais, ma chérie, que tu n’as pas envie. Mais tu en as besoin. Après tu pourras jouer autant que tu veux. viens, s’il te plait.
>conséquence possible: risque de négociation (sans fin)
3. Option histoire
– Oh… mais qu’est-ce que je vois?… Tu viens de bailler… C’est le petit train du sommeil, ça.
– Le quoi?
– Le train du sommeil, il vient d’arriver dans ta gare, il t’attend. Il faut vite que tu te couches car sinon, il va repartir…
– Je vais le laisser repartir.
– Oh non, surtout pas! Il est venu spécialement pour toi. Regarde, tu bailles encore, c’est comme ça qu’il te prévient qu’il est là pour toi. Tu sais, il y a plusieurs wagons de toutes les couleurs.
– Je peux monter dans la locomotive?
– Oui, bien sûr. C’est ton train, c’est toi qui décides! Oh, encore un bâillement! Vite, on y va.
– D’accord!
Quand vous êtes inspiré, racontez une histoire à votre enfant, ce sera plus efficace que tous les arguments logiques et autres explications détaillées avec lesquels nous pensons pouvoir les convaincre.
Pour encore plus d’astuces pour faciliter votre quotidien de parents, j’ai conçu une formation qui s’appelle: “Éduquer sans crier”. Vous y trouverez des outils, des astuces, une meilleure compréhension des mécanismes qui vous gouvernent et qui gouvernent les émotions de vos enfants.
formation parentalité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.