Comment accepter facilement les défauts de notre partenaire? (et les nôtres)

Voici la quatrième édition du RDV interblogueurs « secret des couples qui durent ». Tu trouveras les liens vers les blogs participants à la fin de l’article. Et l’article avec les modalités pour participer par ici.

Qu’est-ce qui cloche?

avachi sur le canapéEst-ce que ton partenaire fait quelque chose qu te dérange particulièrement? Une attitude, un comportement qui déclenche systématiquement une émotion forte chez toi?… Non?…
Impossible!… Cherche bien, tu vas trouver. Et là, tu te dis:

« C’est un article sur les couples qui durent, pourquoi chercher ce qui cloche? »
« Et bien justement, c’est souvent en se confrontant aux problèmes qu’on peut les résoudre » (enfin, la plupart du temps)

On est parfois étonné de se sentir aussi différent de notre moitié: « Je suis super active et lui, il passe son temps avachi sur le canapé »… « Je surveille mes dépenses et elle, elle jette littéralement l’argent par les fenêtres »… « Je suis super patiente, et lui, il s’énerve pour un rien ». A croire que la phrase « les contraires s’attirent » correspond plus à la réalité que « qui se ressemble s’assemble ».
En fait, les deux sont vrai, je m’explique.

 L’autre est notre miroir

couple en miroirCertains pourraient dire que « qui se ressemble s’assemble » est vrai au début d’une relation et que plus le temps passe, plus on découvre que l’autre est différent de nous dans beaucoup de domaines et c’est le deuxième dicton qui devient vrai. C’est juste une question de temps. Mais pas seulement.

Si tu te regardes dans la glace, et que tu vois une tâche de chocolat autour de ta bouche, ça ne te viendrait pas à l’idée d’essayer de la nettoyer sur la glace.* Et pourtant c’est ce qu’on fait la plupart du temps en voulant changer le défaut de notre partenaire. Il s’agit seulement de notre propre défaut qu’on ne veut pas voir. Je t’entends déjà rouspéter:

« Alors là, pas du tout, moi, je suis super active à la maison, et lui reste avachi sur le canapé tout le week-end!… Je ne suis absolument pas paresseuse comme lui! »

Ce qu’il est important de comprendre, c’est que ce si ce « défaut » nous touche et éveille en nous des émotions fortes c’est sûrement qu’on a le même, et qu’on ne le laisse simplement pas s’exprimer. On le réprime, on le comprime, on ne lui laisse pas la moindre petite porte de sortie. Et quand on voit l’autre qui « se laisse aller » à être paresseux, dépensier ou coléreux ou quoi que ce soit d’autre, ça nous rend dingue. Rigolo, non?

La solution miracle

Pour cesser définitivement d’être énervé par notre moitié, il s’agit simplement de se laisser aller, nous aussi, à ce penchant, (sans forcément que ça devienne notre 2ème nature, hein?) il suffit juste de l’accepter, de se dire : « ok, j’ai moi aussi envie de m’affaler dans le canapé ou d’hurler sur tout le monde ». C’est une envie, un désir, une émotion que j’ai le droit de ressentir. Et instantanément, l’énervement va disparaître, magique, non? Et tu seras aussi étonnée de voir que plus tu t’affales sur le canapé, plus ton conjoint deviendra actif (limite pile électrique), comme si le fait de t’autoriser, permettait à l’autre de s’autoriser aussi. Alors de la à parler de vases communiquants, il n’y a qu’un pas. Que je franchis avec joie. Et toi?

Même combat pour les qualités

En effet les qualités que l’on admire chez l’autre sont des qualités qui sont en nous et que nous ne laissons pas s’exprimer. (C’est dingue tous les trucs qu’on comprime à l’intérieur, pas étonnant que je me sente souvent ballonnée, moi). Quand on entend un air de musique, on sait tout de suite si le chanteur chante juste ou faux, parce que l’air « juste » est en nous. Je ne sais plus qui a dit ça, mais c’est tout à fait l’idée. On ne pourrait admirer cette qualité si elle n’était pas déjà en nous. Prend un instant pour réfléchir à tout ce que tu admires chez ton conjoint (exercice très bénéfique pour ton couple en plus).
Et maintenant tu sais que tu peux tout de suite te permettre d’exprimer toutes ces belles qualités que tu croyais ne pas avoir. Bonne nouvelle, n’est-ce pas?

Alors quelles sont tes super qualités que tu viens de découvrir?

crédit photos ©cranach ©lulu

*métaphore employée par Lise Bourbeau dans son livre « Ecoute ton corps »

Voici la liste des participants à ce 4ème RDV des secrets des couples qui durent

Rendez-vous sur Hellocoton !

17 réflexions au sujet de « Comment accepter facilement les défauts de notre partenaire? (et les nôtres) »

  1. Ping : Prendre le temps de construire son coupleBonheur en papillote

  2. Ping : Rêve interprété : "Poissons découpés"

  3. Ping : Les filles, le sexe et les aprioris. | Sept à la maison, une famille nombreuse, pleine de péripéties.

  4. Excellente la métaphore de la tache de chocolat !! J’adore ! Ca représente exactement ce que tu décris.

    Les vases communicants on n’y pense pas assez mais c’est vrai, en s’autorisant un peu de repos (ou autre) ça active l’autre.

    L’analyse des qualités de l’autre est un bon moyen de voir positivement, de regarder les bons côtés de son couple plutôt que de toujours regarder les défauts. Un peu comme mes petits rayons de soleil il faut les appliquer au couple ! Très bonne idée.

    La qualité principale que je viens de découvrir : La tendresse pour l’autre.
    Alizée Juillard | Bonheur en Papillote | Des livres et sorties pour les petits Articles récents…Prendre le temps de construire son coupleMy Profile

  5. Oui les vases communicants ou les plateaux d’une balance ou balançoire : quand l’un pèse lourdement en insistant pour tout faire, l’autre n’a plus rien à faire et se sent léger : l’autre peut l’accuser de dominer en se faisant servir, mais bon, en réalité il ne fait pas le poids devant tant de dévouement. Alors lâcher du lest permet de bouger et là, on peut jouer ensemble, accepter les variations, un coup en haut, un coup en bas. Autrement, qu’on coince en haut ou en bas, c’est pas marrant.
    Aline Articles récents…Rêve interprété : « poissons découpés » (Amour et rêves -4)My Profile

  6. Ton article sonne juste! Vive l’affalage sur canapé, méthode testé in vivo chez moi! L’explication de texte qui a suivi nous a permis d’arriver à la conclusion fracassante suivante : nous considérons tout les deux que Lui mérite/a davantage besoin de temps libre que moi! La faute à nos représentations? (Jung, sors de ce corps),à nos modèles parentaux? Sauf que moi, de temps en temps, ça me révolte. Bon programme de couple pour 2015, ça…

  7. Ping : S'il suffisait d'aimer... Mieux communiquer dans le couple (Partie 1)

  8. Super cet article, simple, clair et vivifiant ! et tellement vrai 😉
    J’aime beaucoup ta façon d’aborder ce sujet et si j’avais déjà conscience de ce que tu écris là, ça me fait une petite piqûre de rappel bien utile !
    Merci Drôle de Maman
    delphine

  9. Bonjour, je découvre ton blog grâce aux Jeudis Education de WonderMum et j’adhère pleinement à ta vision des relations (parents / enfants ou de couple, toutes quoi). J’aime aussi beaucoup l’humour que tu distilles dans tes billets et les exemples concrets que tu décris. Bref, une bulle d’air bien rafraichissante, alors je vais poser mes fesses dans un coin pour profiter des prochains billets 😉

  10. Alors moi pour le coup j’ai essayé de m’avachir sur le canapé puisque mon amie est un peu feignante sur les bords, mais cela n’a pas l’air de fonctionner. Pas encore du moins. Ça fait une semaine que je le fais, peut être qu’elle va craquer d’ici quelques jours, je l’espère ! J’aimerais bien voir ma femme aux fourneaux un peu !! (je ne suis pas macho)
    Guillaume de Récupérer son ex Articles récents…Savoir si votre ex vous aime toujoursMy Profile

  11. Ping : Mieux communiquer dans le couple (Partie 1) | S'il suffisait d'aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


CommentLuv badge