On ne veut que leur bien

Un parent qui crie sur son enfant n’a pas d’autre choix à sa disposition. Nos enfants ne nous écoutent pas, font des bêtises et semblent nous défier la plupart du temps. Nous savons qu’ils sont tout-petits et que nous sommes leurs parents. Mais eux, ils ont l’air de complètement l’ignorer. Ils narguent notre autorité, ne nous croient pas, veulent vérifier par eux-mêmes que le feu brûle, et qu’il fait bien -10 degré dehors avant d’enfiler leur manteau!

Pourtant, on ne veut que leur bien! On leur demande de:

-se coucher tôt pour ne pas être fatigués le lendemain (et aussi pour être un peu tranquille, mais chut!)

-de bien manger pour grandir comme il faut (et parce qu’on a pas préparé cette *!§*”# de purée de légumes frais pour rien!)

-de s’habiller pour aller à l’école (parce qu’arriver en pyjama, c’est quand même trop la honte)

– de se laver parce que… c’est comme ça! Zut à la fin! Je suis vraiment obligée de me justifier sur tout ?… ou tu peux dire “oui, maman” une fois dans ta vie?!…

Quand on n’en peut plus de ne pas réussir à se faire comprendre, on élève la voix, on menace, et on finit par punir parce qu’on n’a simplement aucune idée de ce qu’on pourrait faire d’autre.

Être parent est très frustrant

Un parent qui crie sur ses enfants, crie: "à l'aide!"

Vouloir le bien de quelqu’un qui rejette notre aide et nos conseils est très frustrant. Nos enfants ne veulent pas de ce qu’on leur propose et nous demandent sans cesse des choses qu’on leur refuse comme jouer, jouer ou encore jouer (mais ils ne pensent qu’à ça ou quoi??).

Et c’est de cette façon qu’une relation qui devait être harmonieuse, pleine d’amour et de compréhension mutuelle se transforme rapidement en une suite de conflit, dispute, cris et de chantage:

-“si tu ne te laves pas, tu n’auras pas de télé!”

et de l’autre côté :

-“si tu éteins la télé, je hurle jusqu’à demain matin”.

Et quand on rajoute toutes les contraintes du quotidien, le travail, les soucis, la fatigue, les repas à préparer, la litière du chat à changer… on se retrouve rapidement complètement débordé avec une vie qui ne ressemble pas du tout à ce qu’on s’était imaginé. Et on crie de plus en plus et on punit de plus de plus et ça devient automatiquement de pire en pire…!

Car un parent qui crie ne le fait pas par plaisir ou par principe. Un parent qui crie, explose par qu’il n’en peut plus, parce qu’il a épuisé toutes ses réserves de patience. Un parent qui crie sur son enfant est en train de crier “à l’aide.”

Une autre façon de faire est possible!

Si vous faites partie de ces parents qui punissent (et qui constituent l’immense majorité de la population) et que vous trouvez que ce n’est ni efficace, ni agréable, je vous dis “Bravo!”

Et oui, prendre conscience que ce qu’on fait nous convient pas, est le premier pas vers le changement. Et pour aller dans votre sens, sachez que plus vous punissez un enfant, plus il se sent incompris et plus cela contribue à détériorer vos relations futures.

L’idée est qu’il est possible de créer une relation basée sur la confiance et non sur l’autorité.

Si, par exemple, vos enfants voient que vous leur interdisez uniquement ce qui est dangereux pour eux, l’interdiction ne sera pas quelque chose contre laquelle ils vont lutter. Ils vont vous faire confiance. “Si c’est interdit, c’est que c’est dangereux” et non pas “c’est interdit: comment je vais réussir à le faire quand même?”

Faire de vos enfants des alliés vous facilitera beaucoup la vie. La coopération est plus rentable que l’obéissance. Et tellement plus agréable pour tout le monde!

Pour susciter la coopération des enfants, vous trouverez trois astuces dans mon ebook (gratuit): Recevez votre ebook

et encore d’autres sur ma chaîne Youtube:  l’hypnose qui fait du bien, comme par exemple: “comment calmer un enfant en 2 minutes”

Et pour un accompagnement plus en profondeur, j’ai aussi créé une formation en ligne destinées aux parents qui veulent plus de calme à la maison, parce que : “oui, c’est possible!”

Rien qu’en changeant de positionnement, en n’étant plus celui à qui on doit obéir, mais celui avec lequel on collabore, votre vie en sera métamorphosée!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.