5 étapes pour se sentir bien!

Ce qu’on se dit devient vrai?

Comme disait Pascal, « presque tous les malheurs de la vie viennent des fausses idées que nous avons sur ce qui nous arrive ».


Ce ne sont donc pas les faits qui nous dépriment mais l’interprétation qu’on en fait (des faits)
. Je t’en avais déjà parlé dans « non je ne suis pas une mère nulle », tu te rappelles?).Si mon bébé crie et que je me dis que c’est seulement pour m’embêter, pour me tester, pour prendre le pouvoir, pour me pousser à bout, pour ruiner ma soirée …. c’est beaucoup plus déprimant que si je me dis que c’est parce qu’il a faim. Donc le fait qu’il crie n’est pas ce qui provoque ma déprime, ma colère ou mon sentiment d’impuissance, c’est seulement ce que je me raconte dessus. Et le pire, c’est que c’est vrai pour tout 😉

The word unhappy changed to happy on torn paper and white backgroundSi je me fais virer, je peux penser que la société est pourrie, que je suis nulle, que je ne vais jamais retrouver de travail avant 118 ans, que le monde est injuste, que je vais me retrouver sous un pont, que mon patron est un connard ou je peux penser que c’est enfin l’occasion de faire un boulot qui me plaît et de m’épanouir au travail (et que ce connard de patron ne sait vraiment pas ce qu’il perd.) 😉

Oui, ok, c’est bien joli tout ça, me diras-tu, mais comment fait-on pour changer d’idée? On ne peut pas faire semblant d’être optimiste juste parce qu’on l’a lu dans un article de blog (même si c’est un blog super sympa et qu’on a une envie irrésistible d’en partager tous les articles 😉 . Alors, voici une méthode en 5 étapes pour voir la vie en rose, ou presque.

5 étapes vers le bonheur

(Méthode inspirée de Paul Mckenna, l’un des plus grands hypnothérapeutes anglais.)

  1. Demande-toi à propos de quoi tu te sens mal et remarque quels mots te viennent à l’esprit.
    Les émotions sont des signaux pour te faire savoir que tu dois prêter une attention particulière à un des aspects de ta vie. Chaque émotion dans ton corps est liée à une image interne, un son, ou une phrase que tu te dis dans ta tête. Il suffit d’y prêter à attention pour réussir à mettre la main dessus. (C’est l’étape la plus difficile, alors un petit effort, s’il te plaît!)
    Exemple: je me sens impuissante et je me dis que je ne vais pas y arriver.(J’ai envie de passer ma journée sous ma couette). (Ce qui d’ailleurs peut être aussi une solution car comme tu le sais: parfois on peut perdre du temps pour en gagner)
  2. Ecoute le message ou l’intention positive de cette émotion.
    Derrière chaque émotion, il y a une intention positive. Oui, je sais c’est un peu dur à avaler quand on se sent au bout du rouleau et pourtant!… L’important est de réussir à décoder le message que nous envoie notre corps ou notre cerveau pour trouver ce à quoi l’émotion peut nous servir ou ce qu’elle a à nous dire.
    Exemple: je me pose quelques instants et l’image qui vient est celle de toutes les choses que j’ai à faire aujourd’hui. Mon cerveau est en train de m’avertir que je me suis mise trop de choses à faire en une journée (message) et veut s’assurer que je vais m’organiser différemment (intention positive).
  3. prendre son temps enfantAgis en fonction du message!
    Je fais une liste de mes priorités et une autre de toutes les choses que je pourrais remettre à plus tard,et je commence à faire la première priorité inscrite sur la liste. Ce n’est bien sûr qu’un exemple, l’action dépend du besoin de chaque personne et varie selon son mode de fonctionnement (moi, j’adoooore les listes!!!).
  4. Eteints la diffusion du message!
    C’est comme raccrocher le téléphone ou éteindre une alarme incendie. Quand j’ai prêté attention au message de mon cerveau, je regarde l’image où je suis débordée dans ma tête, j’enlève toutes les couleurs, je rétrécis sa taille à celle d’un timbre, et je la recule loin de moi. Si l’image revient en couleur et se rapproche de nouveau, c’est qu’il y a encore quelque chose à y trouver d’intéressant. Et quant à la phrase : « je ny arriverai pas » qui tourne dans ma tête, je baisse le volume, je l’accélère énormément, ou je la ralentis complètement de façon à ce qu’elle perde toute crédibilité.
  5. Visualise ton futur
    Finalement, imagine les choses se dérouler exactement comme tu le souhaites. Dans cet exemple, je fais un grand film avec de belle couleurs brillantes de ma journée où tout se passe merveilleusement bien et je le regarde jusqu’à la fin. (Ah, super, je vais pouvoir aller me recoucher tout de suite! 😉

C’est simple, facile et très efficace!

Crédit photo: : tonda55 – mariesacha 

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 réflexions au sujet de « 5 étapes pour se sentir bien! »

  1. Bonjour,

    Effectivement nous avons toujours le choix de voir le côté positif ou négatif d’une situation. Avec mon défi j’arrête de râler, cela m’a énormément aidé à me sentir mieux au quotidien et à me rendre compte que je pouvais râler pour des petites choses de la vie quotidienne sans vraiment m’en apercevoir. Je me rendais compte que le faite de râler me mettait dans un état négatif, parfois pour une journée entière.

    Merci pour cet article

    A très bientôt, Roselyne
    Roselyne du blog J’aime être maman Articles récents…Jour 30, mon défi j’arrête de râlerMy Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


CommentLuv badge