La petite phrase qui fait du bien

Comme l’explique très bien Eric de la Parra Paz dans son livre « la PNL avec les enfants », il est possible de semer un comportement positif avec des phrases toutes simples. « Nos pensées déterminent l’image que nous avons de nous, qui à son tour détermine nos sentiments et nos comportements. »(..) « Les pensées sont extrêmement puissantes, car l’inconscient ne sait pas distinguer une image mentale de la réalité. » Ça fait réfléchir, non? Essayer de dire à un enfant: « Je sais que tu peux y arriver, c’est très facile et tu vas y arriver » et vous serez étonné de la suite des événements. Quand ma fille de 5 ans refuse de s’endormir le soir dans son lit: « je sais que tu peux y arriver, c’est très facile et tu vas y arriver », quand elle dit ne pas pouvoir s’habiller seule: « je sais que tu peux y arriver, c’est très facile et tu vas y arriver », quand elle ne veut pas monter les marches de l’escalier en rentrant de l’école: – « Mais, Maman, je suis super trop fatiguée!… » – « Je sais que tu peux y arriver, c’est très facile et tu vas y arriver ». Bon, d’accord, ça a l’air un peu répétitif présenté comme ça, mais l’auteur de ce livre très instructif déclare qu’il faut répéter 21 fois quelque chose pour que notre esprit l’imprime à fond. Alors, tant que ça marche, pourquoi se priver du plaisir de voir son enfant accomplir des tâches dont il se croyait incapable? Bien sûr, il faut éliminer toute trace de reproche ou d’agacement dans votre voix au risque de perdre complètement l’effet escompté. « Puisque que je te dis que c’est très facile, sombre abruti(e)! Tu vas y arriver ou je te mets deux claques!! » la pnl avec les enfants Pour être parfaitement honnête, je dois avouer que ça ne marche pas non plus à tous les coups. Au moment où j’écris ce post, j’ai prononcé trois fois de suite la formule magique : « Je sais que tu peux y arriver, c’est très facile et tu vas y arriver », et ma fille ne dort toujours pas. Sinon, ça serait trop beau, pas vrai? C’est aussi une phrase ( »Je peux y arriver, c’est très facile et je vais y arriver ») qu’on peut se dire à soi-même avant n’importe quel événement stressant, angoissant ou même carrément flippant, parce qu’il n’y a pas d’âge pour se sentir bien… Pour acheter le livre, c’est par ICI.

Rendez-vous sur Hellocoton !

9 réflexions au sujet de « La petite phrase qui fait du bien »

  1. Ping : Connaissez-vous votre enfant? | Maman seule à Paris

  2. Ping : Trouver sa place? | Maman seule à Paris

  3. Ping : Doit-on limiter la télé? | Maman seule à Paris

  4. Ping : La petite phrase qui fait du bien | Maman seule à Paris

  5. Pour ma part la partie « c’est très facile », je trouve assez stressant. Parce que bon, si on n’y arrive pas alors que c’était facile, c’est qu’on est quoi ? Un incapable ? Je préférerais dire « Je sais que ce n’est pas facile, mais que tu en es capable ». Quelle fierté alors de réussir malgré la difficulté !

    • oui, en effet! Tout dépend de la difficulté réelle et aussi de la personnalité du sujet. Dire « c’est facile », permet parfois de lever le blocage du : « comme c’est dur, je ne vais même pas essayer, puisque je suis sûre de rater ». Chacun peut trouver la phrase qui lui convient le mieux!

  6. Ping : Doit-on limiter la télé?Drôle de Maman

  7. Ping : Connaissez-vous vos enfants?Drôle de Maman

  8. Ping : Chacun cherche sa placeDrôle de Maman

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


CommentLuv badge