Les 5 méthodes pour faire garder ses enfants sans dépenser un centime

Quand on a un ou plusieurs enfants, il y a des tonnes de circonstances où l’on a besoin que quelqu’un d’autre s’en occupe. (Ne serait-ce que le matin quand le réveil sonne) Et là se pose la question cruciale: mais à qui? A qui, bon sang, je peux confier la chair de ma chair, en toute sécurité et sérénité (et sans me ruiner, s’il vous plait, parce que c’est pas tout ça, mais faut que j’aille faire les soldes, moi).

1. Le papa


Bien sûr, c’est la ressource N°1. Sauf que. Ce n’est (regrettablement) pas toujours celle qui vient à l’esprit en premier, ni qui est, du coup, la plus utilisée (cf: Etes-vous une maman solo qui s’ignore?). Papa présents, manifestez-vous! Revendiquez votre droit! Parlez de votre plaisir à passer du temps avec vos enfants! On finira bien par y croire (un jour).

2. La famille

grands-parents
Les grands-parents sont aujourd’hui devenus des “seniors actifs et dynamiques” particulièrement appréciés pour leurs disponibilités. Dans l’école de ma fille, il y a autant de nounou que de grand-mère à la sortie des classes. Sauf que. Déjà, il y a la famille du papa, et la nôtre. Et là, c’est pas pareil. Et parfois, il n’y a simplement pas (plus) de famille, trop éloignée, trop fâchée, et certains cas où on confierait nos enfants à n’importe qui d’autre avec plus d’entrain parce que justement on sait à quoi s’en tenir… (mais non maman, qu’est-ce que tu vas imaginer, je ne parle pas de toi, enfin!… Mais non, belle-maman, pas de vous non plus!… ROohh!!! On ne peut plus écrire tranquille ou quoi??).

3. Les amis


Bien sûr, les amis, ça rend service. Sauf que. Essayez-donc de demander à vos ami(e)s de vous garder vos enfants régulièrement, et vous allez tomber de plus en plus souvent sur leur répondeur, avant de tomber sur le répondeur de quelqu’un d’autre (parce qu’ils auront changé de numéro, pardi). S’ils n’ont pas d’enfants, ce n’est peut-être pas par hasard,et en tout cas certainement pas pour garder ceux des autres.

4. Les voisins


Alors, il parait qu’il y a des endroits, où l’on trouve des voisins sympas à qui on peut laisser le petit dernier sans soucis. J’aurais tendance à dire que cet étrange phénomène se rencontre plus facilement en province qu’à Paris, mais je ne l’ai jamais observé de mes propres yeux. Si vous avez eu la chance d’en approcher de près ou de loin, merci de laisser un commentaire en dessous ce qui nous permettra peut-être de localiser précisément ces individus rares au comportement surnaturel.

5. Les copains de nos enfants


Bon, vous avez tenu le coup, jusqu’au point N°5, je vais donc vous livrer l’astuce number one, la vraie de vraie, celle qui marche à chaque fois. Je la tiens moi-même d’une autre maman, qui la tenait elle-même de…ect.
Dès 4 ans, cultivez les amitiés de vos enfants, et dès que vous le pouvez, invitez chez vous leurs copains et les copines de classe. Après l’école, à déjeuner, ou si vous êtes une workingmum surbookée, le samedi ou dimanche après-midi ou pourquoi pas à dormir le soir. Au début, les parents vous regarderons d’un drôle d’air, mais ne vous laissez pas impressionner, franchissez les barrières de la timidité, et du : “mais qu’est-ce qu’elle va penser de moi, elle ne me connait pas?” et foncez!
faire garder ses enfantsRepérez le parent en question (ce qui n’est pas toujours facile), armez-vous de votre plus beau sourire, attrapez-le au vol avant qu’il ne se sauve, et dégainez une phrase du genre: “… (prénom de votre enfant) aimerait beaucoup inviter votre fille samedi après-midi à jouer à la maison”. Appliquez cette recette pour 3 ou 4 enfants, et vous allez naturellement entrer dans la danse des invitations chez toi, chez moi, chez toi…
Ce qu’il y a de chouette avec cette méthode, c’est qu’en plus, on se fait soi-même de nouveaux amis: les parents des amis de nos enfants étant souvent (pas toujours) des gens super sympa (tu m’étonnes, ils te gardent ton enfant gratuitement, sans même que tu leur demandes, trop dingue!). Et puis, pour l’enfant, c’est top, il n’y pas l’impression de se faire garder, puisqu’il est avec son copain (et un sentiment de culpabilité en moins pour la maman, un!). Et après quelques temps, c’est tout naturellement qu’on se rend mutuellement des services et là, c’est carrément génial!
Pour celles qui sont libres à déjeuner, n’hésitez pas à établir une alternance régulière: un mardi sur deux chez moi, et l’autre chez la copine (et on peut faire la même chose pour les sorties d’école etc…).

Et pour celles qui n’ont pas trop de problèmes de budget, il y a bien sûr, les baby-sitters. Mais là, c’est encore toute une histoire: Où les trouver? A qui faire confiance? Selon quels critères?… Voici un site assez bien conçu qui répond déjà à la première question et où vous trouverez peut-être votre bonheur: http://baby-sitter.fr/ (et pour les parisiennes: https://lestribus.paris.fr/)

Et chez vous, ça se passe comment?.. Dites-moi comment vous faites, quelles sont vos astuces ou vos critères en laissant un commentaire!

Rendez-vous sur Hellocoton !

7 réflexions au sujet de « Les 5 méthodes pour faire garder ses enfants sans dépenser un centime »

  1. Ping : Et si la vie était simple comme une kermesse?

  2. Ping : Mes trucs pour être heureuse de travailler dans un bureau

  3. Bonjour,

    Lorsque nous avons emménagé dans notre maison, j’ai tout de suite voulu rencontrer du monde. J’ai « sauté »:-) sur la première personne que j’ai vu avec une fillette d’un âge proche des miennes pour établir un contact. Nous habitons dans la même rue, nous sommes revues et devenues amies. Nous nous rendons régulièrement service pour garder nos enfants lorsque nous en avons besoin.
    Oser aller vers les autres, offrir de rendre service peut fonctionner pour qu’on nous le rende aussi (bon, pas toujours, mais lorsque l’on rencontre une personne qui sait aussi rendre service, c’est top!!).
    Carole
    http://des-jeux-et-des-livres-pour-bien-grandir.com/
    Luin Articles récents…Une sacrée mamieMy Profile

  4. Il y a aussi le grand frère ou la grande soeur ! C’est ce que je fais (et parfois ma mère aussi). A partir de 14 ans on peut être baby-sitter en France 🙂 Bonne nouvelle !
    Et en cherchant sur le net, il n’y aurait même pas d’âge minimum légal au Royaume-Uni (seule restriction : faut que ce soit en dehors des heures d’école). Ce sont les parents qui jugent de la maturité de l’ado.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


CommentLuv badge