Les 10 phrases avec lesquelles on pousse nos enfants vers l’obésité

Savez-vous que la principale difficulté des personnes en surpoids est de retrouver la sensation de faim et la sensation de satiété? Si on mange quand on a faim, tout ce dont on a envie et qu’on s’arrête quand on est rassasié, on ne grossit jamais (et on n’est pas trop maigre non plus.)

Laissons faire les enfants

nourriture enfantLes enfants ont cette capacité extraordinaire (naturelle, en fait) de savoir quand ils n’ont plus faim. Alors, que nous, on a seulement accès au contenu de leur assiette pour décider si oui ou non, ils ont assez mangé.
Je te propose un mini QCM: qui est le mieux placé pour savoir si ton enfant a besoin de manger plus (ou moins)?

  • sa fourchette?
  • son meilleur copain?
  • sa maîtresse?
  • ton enfant?

Françoise Mosser, diététicienne à l’hôpital Necker à Paris nous dit: « Pesez-le, mesurez-le et reportez-vous à son carnet de santé. Si les courbes poids et taille progressent régulièrement, pas d’affolement. Vous constaterez que son apport calorique journalier est suffisant. »*

Et pourtant combien de mère ( et de père) s’imaginent que leurs enfants ne mangent pas assez. Je dois dire que j’ai fait partie du lot, ma fille ayant un « tout petit appétit ». Je cherchais sans cesse des nouvelles idées de recette ou d’aliments à lui proposer et j’étais désespérée de voir que rien ne lui plaisait. Après plusieurs années, j’ai fini par observer qu’elle régulait elle-même son alimentaire en mangeant (très) peu un jour et (beaucoup) plus le lendemain (pas rapide, rapide, la maman).
Forcer un enfant à manger est le meilleur moyen de déséquilibrer son alimentaire d’adulte, de créer un mauvais rapport à la nourriture, c’est à dire avec un de ses besoins vitaux (quand même).

Les 10 mauvaises raisons pour lesquelles on force ses enfants à manger

forcer un <em>enfant</em> à manger1. On ne jette pas la nourriture

Aujourd’hui on peut jeter son téléphone, son mec, ses amis, ses parents…  mais pas le reste de ses pâtes?!

2. Il y a des enfants qui meurent de faim dans le monde
Et le fait de me bourrer l’estomac va les soulager?… Ah, pardon, je savais pas!… Promis, je mange tout et mon assiette avec!

 3. Quand j’étais petit, je ne mangeais pas à ma faim
Et t’as l’intention de me le faire payer longtemps?… Et comme on a eu chaud cet été, on ne mettra pas de blouson cet hiver?…

4. Mange, parce que je l’ai préparé pour toi
Un bon moyen de faire culpabiliser l’enfant. Encore cette (salope) de culpabilité qui pointe le bout de nez, et si tu l’as pas encore lu, jette un œil sur « ma vieille copine, la culpabilité » pour t’en débarrasser.

5. Fini ton assiette pour me faire plaisir
Pas mieux pour brouiller les cartes des sensations, et remplacer la faim (qui est un besoin) par la notion de plaisir (de l’autre).

6. Ton petit frère a tout fini, lui.
La comparaison négative – sans commentaire.

7. Mange pour bien grandir
Voir plus haut les courbes de taille.

8. Quand l’appétit va, tout va
C’est vrai que ceux qui souffrent d’obésité morbide sont méga en forme.

9. Termine ta viande, si tu veux aller jouer
La nourriture comme monnaie de marchandage, tiens, pourquoi pas?.. Attends, j’ai mieux:  « Et si tu piques encore une colère, tu seras interdit de sommeil! Pas de dodo pendant 3 jours! » (Pour calmer la colère d’un enfant d’une façon moins radicale, c’est par ici: comment calmer la colère d’un enfant).

10. Si tu es sage, tu auras du gâteau
La nourriture présentée comme récompense ultime ce qui donne ensuite: « dès que ça va pas, à la moindre contrariété, je mange du chocolat, des hamburgers, des chips.. Oh non plutôt des gâteaux, ça me rappelle quand j’étais petit, allez, une cinquième part, pour la route… »

Si t’as déjà prononcé une de ces phrases, t’inquiète, c’est pas si grave ;-)…Et surtout ne culpabilise pas! C’est pas si facile, le métier de parent, on se retrouve souvent à faire tout ce qu’on s’était juré de…. ne jamais faire!… 😉
Et chez toi, c’est comment les repas?..

Crédit photo: © Tanya Ru © BlueSkyImages

*source: http://www.enfant.com

C’était ma participation aux Jeudis de l’éducation de Wondermômes avec
L’importance du brossage des dents chez Wondermomes
La fin du cocododo chez Vivi
Encourager, valoriser son enfant chez Maman Mamouth
J’ai eu très peur, tu sais je ne voyais plus
chez Papa Blogueur
En l’honneur de la journée de la gentillesse
chez Fannyfans
L’éducation consciente : prendre conscience de ce que je suis chez Les découvertes de petite lutine

education conseil enfant

Rendez-vous sur Hellocoton !

43 réflexions au sujet de « Les 10 phrases avec lesquelles on pousse nos enfants vers l’obésité »

  1. Ping : Les 10 phrases avec lesquelles on pousse nos en...

  2. Ping : L’éducation consciente : prendre conscience de ce que je suis | Les découvertes de petite lutine

  3. Salut Drole de Maman,
    Oh que j’aime cet article !!! Combien de parents se sont demandés quand leur enfant allait mourir de faim, bah oui, c’est inévitable puisqu’il ne mange rien 🙂
    Je dois bien avouer que c’était pareil chez nous. Je crois que cette énorme préoccupation vient du fait que les parents ne savent pas réellement les quantités qu’ont besoin leur enfant. Chez nous, la révolution a eu lieu quand j’ai lu « mon enfant ne mange pas » de Carlos Gonzàlez. Je me suis rendu compte que les besoins d’un tout petit enfant peuvent varier selon les périodes de croissance. Il pourra par exemple manger beaucoup plus à 10 mois qu’il ne mange à 15. Et ça, on met un peu de temps à le comprendre 🙂
    En tout cas, super article, je partage sur Facebook.
    Fabien

    • Je crois que ceci est dû au fait que l’alimentation moderne est bien souvent vide de nutriments. Notre estomac a beau être plein mais notre corps n’est pas rassasié puisque nous ne lui apportons les nutriments nécessaires. Alors certes, pour beaucoup d’enfants, cela ne se voit pas car il brûle beaucoup de calories mais ce n’est pas les mettre sur la bonne voie quand ils seront adultes. Passé 30 ans, c’est une toute autre histoire 😉

  4. Ping : L'importance du brossage des dents {sélection livres jeunesse} - WondermomesWondermomes

  5. Bon, j’avoue que mes deux derniers ont un petit appétit. Ca me/m’a changé du grand qui a toujours eu un bon coup de fourchette…quand tu as en repère un enfant qui mange bien, tu es perdu quand tu vois le deuxième puis la troisième qui picore. Mais je me fais violence pour ne jamais les obliger à manger, je sais aussi qu’ils ne se laisseront jamais mourir de faim, ils sont gais, bons élèves, en bonne santé, c’est qu’ils doivent avoir ce qu’il faut…l’école fatigue aussi donc je ne suis plus étonnée des repas du soir où ils picorent
    WonderMômes Articles récents…L’importance du brossage des dents {sélection livres jeunesse}My Profile

  6. Petite j’ai toujours eu bon appétit, mes frères aussi…
    Ado… j’ai commencé à faire comme ma mère quand elle était ado (elle a été anorexique… mais une anorexie très grave… à 14 ans elle faisait 27kg…), la nourriture est devenu un moyen d’appeler au secours, je mangeais juste assez pour faire bonne figure mais jamais assez pour être rassasiée. J’ai perdu du poids, mais pas alarmant non plus… mais ces troubles alimentaires m’ont pesé, longtemps… jusqu’à ma grossesse en fait. Depuis 19 mois que j’ai accouché c’est terminé. Je mange ce que je veux, quand je veux (j’ai besoin de manger toutes les 2/3h un petit qqch… pour compenser mon épuisement sans doute)… je suis plus à l’écoute de mon corps et bcp moins à surveiller ce que je mange!

    Mon bouchon lui ne mange rien… vraiment quasiment rien. A 19 mois, s’il mange 2 yaourts et 1/4 d’une assiette dans une journée c’est énorme… Parfois ça m’angoisse… et en même temps, il n’est pas maigre, n’est pas gros non plus, et est en pleine forme. Je l’allaite toujours, donc j’imagine qu’il y trouve son compte. Je ne le force jamais à manger.. je propose… s’il préfère manger deux yaourts que ses pâtes, ou qu’il veut une compote à 11h… et bien je lui donne. Je découvre avec lui beaucoup de choses, dont le fait d’accepter qu’il sache ce dont il a besoin, que de toute façon il ne se laissera pas mourir de faim. 🙂

    Je trouve ton article vraiment bien, je me permets de le partager!
    Maman Mammouth Articles récents…Encourager, valoriser son enfantMy Profile

  7. Ping : [Les jeudis éducation] Faire boire de l’eau à bébé | Poucelimama

  8. Quel partie de rigolade que de lire tes commentaires après chaque phrase.
    Et pourtant, tu as bien raison. Toutes ces petites phrases deviennent des croyances, puis des vérités avec le temps et alors ça peut flinguer la vie de l’enfant quand il sera adulte.

    Merci pour ce beau partage qui est absolument vrai !

    Magali
    Magali Le Roux Articles récents…Commentaires sur Dois-je PARLER de ma boulimie avec mon COPAIN ou ma COPINE ? par Magali Le RouxMy Profile

  9. Oh que j’aime ton article! C’est tellement vrai tout ça! Ces petites phrases sont tellement « courantes » que plus personne ne s’en offusque et pourtant comme tu le soulignes, cela n’a pas de sens et l’enfant ne se laissera pas mourir de faim!

    Et c’est tellement désolant aussi en sens inverse de voir que des mamans veulent faire faire un régime à leurs enfants (filles ou garçons) parce qu’ils ont 3kg de plus… Au secours laissez les grandir sans ces satanés régimes, vous allez leurs flinguer les sensations alimentaires et induire un rapport à la nourriture atroce pour le reste de leur vie! Equilibrer leur alimentation oui (parce que quand meme s’il ne se nourrit que de tartines de nutella c’est bof meme s’il n’est pas en surpoids), les mettre au régime c’est INTERDIT!

    A+
    Karine
    Oh my diet Articles récents…Mais au fait.. c’est quoi une portion ?My Profile

  10. Ping : Les 10 phrases avec lesquelles on pousse nos en...

  11. A moitié d’accord… Ne pas forcer mon enfant à finir son assiette quand elle n’a pas faim, OK ! Je n’aime pas jeter, mais la nourriture se conserve… L’inciter à goûter quand elle prétend ne pas avoir faim face à une assiette qui ne l’inspire pas… je pratique !! Goûte avant de dire que tu n’aimes pas !!
    Mais accepter le « je n’ai pas faim » pour ensuite offrir un dessert… pas d’accord ! Appelez ça du chantage si ça vous plait, mais chez nous, l’enfant qui a à peine touché à sin assiette n’aura pas de dessert, parce que le dessert est un petit « plus » pour la personne qui a encore un peu de place après le repas…
    Mon enfant (qui n’est pas difficile, je dois le reconnaître) n’a pas toujours envie de manger, et quand elle n’a pas faim, je me contente de lui dire « ce n’est pas grave, tu peux sortir de table » mais si à ce moment elle réclame un yaourt, je n’ai aucun scrupule à lui répondre « si tu n’as pas faim, tu n’as pas besoin de dessert ». Et jusque là, elle n’est pas morte de faim, et reste assez dodue pour satisfaire ma gourmandise de maman… c’est mal ??

    • Les produits industrielles transformés comme les Yaourts sont bourrés de sucre. Ils ont donc la particularité d’être mangé sans faim puisque les humains réagissent très fortement au sucre. Au delà des additifs ajoutés dans les yaourts, très nocifs pour la santé, le fait de proposer un fruit en dessert vous éclairera sur la faim ou non de votre enfant 🙂
      Fabien Articles récents…Activités Montessori pour les enfants de 1 à 2 ansMy Profile

    • Tout à fait d’accord avec vous pour encourager à goûter aux choses nouvelles et même à re-goûter ensuite, car les goûts évoluent avec l’âge… Par contre pour l’opposition repas/dessert c’est plus compliqué… tout dépend s’il s’agit d’un repas que l’enfant a l’habitude de manger ou de quelque chose de nouveau qu’elle n’aime pas… Parfois le corps réclame une autre sorte d’aliment que ceux qu’on lui propose et c’est aussi intéressant de l’écouter, un dessert peut être tout un tas de choses différentes… De toute façon, il n’y a rien de mal en soi, si ça vous va et à elle aussi, tout va bien! 😉
      Valérie Roumanoff Articles récents…Les 10 phrases avec lesquelles on pousse nos enfants vers l’obésitéMy Profile

  12. Je vis l’inverse avec ma fille en fait! et là j’avoue ne pas avoir de solution! ma fille demande à manger sans arrêt…elle a six ans et porte du 12 ans..elle est en surpoids et ne se « régule » pas! je ne l’ai jamais forcée à manger…JA MAIS!! Si elle voit à manger elle dit qu’elle a faim..;si elle voit quelqu’un manger ( son frère goute après elle) elle dit qu’elle a faim….là on fait quoi? à table elle se jette sur sa nourriture, mange très vite, prends à peine le temps de mâcher….quand elle me dit je ne veux pas de ma viande mais me réclame quand même son dessert je dis quoi? Sachant que l’unique solution de son médecin est: arrêtez les crèmes desserts madame! ….Je n’en achète pas! on fait attention à ce qu’on mange, je suis obèse depuis l’arrêt du tabac, son père aussi, je suis diabétique et on fait donc obligatoirement attention…;elle remplit quoi exactement??? quel vide? je vois trop souvent des articles sur les enfants qui ne mangent pas…;pas assez sur ceux qui mangent trop….je compatis …c’est pas simple….mais dans l’autre sens non plus…:-)

    • Oui, vous avez raison Murielle, dans l’autre sens ce n’est pas simple non plus… Il s’agit de savoir si oui ou non, elle a perdu la sensation de satiété et si elle mange pour une autre raison… ce n’est pas forcément un vide à combler… peut-être qu’elle est juste dans l’imitation… Est-ce que vous mangez vite, aussi?… Pour laisser au cerveau le temps d’avoir l’info que l’estomac est rempli, il est recommandé de mâcher chaque bouchée au moins 15 fois et attendre que sa bouche soit vide pour la re-remplir… Avez-vous essayer de faire cela?… Peut-être que si vous changez votre façon de manger, elle vous suivra?…
      Si c’est un problème pour vous, je vous conseillerais d’avoir voir un hypnothérapeute, si vous avez pris du poids suite à l’arrêt de la cigarette, l’hypnose est une solution rapide et souvent efficace dans ce genre de cas… Merci pour votre partage.
      Valérie Roumanoff Articles récents…Les 10 phrases avec lesquelles on pousse nos enfants vers l’obésitéMy Profile

  13. Ah si seulement on était au courant de toutes ces choses avant de devoir les affronter! 🙂
    Alors on fait comme on peut et on rectifie le tir apres coup car il n’est jamais trop tard…
    Mon fils également à une alimentation complètement décousue vue de l’extérieur et quand on se penche d’un peu plus pres… Il s’autoregule, mange très peu parfois ( au point que je me demande comment il fait pour tenir debout) et beaucoup ( mais vraiment beaucoup! ) d’autres fois. Ma solution ? Le laisser gerer sa faim et lorsqu’elle est présente lui donner un Max de bonnes choses !
    Pour avoir été boulimique je sais combien ce panel de phrases peut détruire un enfant et recouvrir ses sensations alimentaires n’est vraiment pas chose aisée donc si on peut leur éviter un combat de plus..
    Ps: je découvre tout juste votre blog et je l’apprécie énormément ! Surtout l’humour dont vous aies preuve, pas plus efficace pour prendre du recul!

  14. Bonjour Valérie.
    Bravo pour ton article qui a suscité plein des commentaires!
    C’est incroyable comment la nourriture fait l’objet de manipulation parentale.
    Pour ma part mes enfants qui sont grands maintenant, ils savaient qu’ils n’avaient pas besoin de finir l’assiette sauf pour les legumes. On ne devient pas obèse ainsi… chez moi je devais tout finir (pas à cause des enfants pauvres, c’est vraiment une excuse hypocrite, parce que si cela fait mal a une mère elle devrait plus tôt envoyer le plat de son enfant à l’enfant pauvre ^-^!!!) et du coup même aujourd’hui je ne laisse pas une assiette vide… sauf si c’est du gras bien évidement …

  15. Ce qui me pose problème c’est qu’ils ne mangent rien à table et à 13-14h: c’est quand maman le gouter ?
    Dans deux heures, tu veux une compote en attendant ? Non, un gâteau !

  16. Bravo Valérie pour ton article,

    j’espère que beaucoup de jeunes mamans et mamies te liront et comprendront qu’un jeune enfant a encore cette capacité de sentir ce qui est bon pour lui.
    Avec du recul, je m’aperçois que mes inquiétudes de jeune maman étaient infondées et que j’aurais dû être davantage à l’écoute de mes enfants. Je pense aux produits laitiers.
    Et surtout, Mamans et Mamies, ne bourrez pas vos enfants de sucreries sous prétexte qu’ils n’ont pas terminé leur assiette. Ils n’ont pas mangé le midi, ils mangeront mieux le soir ou le lendemain à condition de leur présenter que de bonnes choses.
    Eliane Articles récents…Me recentrer sur l’essentiel : guérirMy Profile

  17. Ping : Encourager, valoriser son enfant - Blog pro allaitement maternel et maternage

  18. Ping : L'importance du brossage des dents {sélection livres jeunesse} - Wondermomes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


CommentLuv badge