Tout ce qu’il ne faut jamais dire à une maman solo, merci.

Cette semaine, ça a été ma fête. (Et je ne parle pas de la fête des mères.)
Au cours de gym.
La prof: et tu ne peux pas venir au cours du soir?
Moi: Non, j’ai ma fille.
La prof: Et le papa, il ne peut pas…?
Moi, l’air dégagé, avec un petit sourire: Non, il n’y a plus de papa…
La prof, très concernée: Oh, ça doit être dur, ça… d’être toute seule, ma pauvre…
Ah, bon, j’avais pas remarqué, que c’était dur… abrutie! Et figure-toi que j’ai pas spécialement envie d’en parler, là, maintenant, tout de suite, j’suis toute pleine de transpiration et j’ai mal partout. Et en plus, pour moi, les cours le soir=le prix du cours + celui de la baby-sitter. Si tu compatis vraiment, pourquoi tu ne ferais pas un tarif spécial pour les mamans solos?

Bon, ok, je l’ai peut-être cherché à vouloir toujours jouer celle qui assure. Je décide d’être plus sincère.
Au travail.
Moi: j’ai peur qu’on prenne du retard, et que je ne puisse pas aller chercher ma fille à l’heure…
Ma collègue: Moi aussi, du coup, c’est mon mari qui s’y colle
Moi: Je suis séparée et je ne peux pas compter sur le papa… (cette fois-ci, je prends moi-même l’air contrit pour ne pas qu’elle se donne cette peine.)
Ma collègue, presque en pleurs: Oh, je suis désolée….! Vraiment dé-so-lée…
Euh, pourquoi au fait? Tu y es pour quelque chose?… Ah, justement, moi qui cherchais une explication depuis toutes ces années…  Trop bien, alors, comme ça, tout est de ta faute?…. Incroyable, et dire que tu connais même pas mon ex! C’est dingue!

Très bien. La prochaine fois, promis, je n’en parle pas. Sauf que. Le lendemain.
A l’école.
Une maman: ma fille voudrait inviter la tienne ce weekend, c’est possible?
Moi: oui, bien sûr!
La maman: Au fait, tu l’as souvent le weekend ou c’est plutôt son père?
Moi: Elle est tout le temps avec moi. Son père ne donne plus de nouvelle.
La maman: Ah bon?!!… Ca doit être super dur à gérer toute seule!… Surtout au niveau financier!… Ca va, tu t’en sors?
Ben, non, justement, t’aurais pas de l’argent à me filer? Je suis en train de boucler mon budget vacances, et il me manque 500€. Tu me fais un chèque ou un virement?

Vous allez dire que je suis susceptible… et vous aurez raison.
Mais franchement, si vous rencontrez un aveugle, allez-vous lui demander: « et c’est pas trop dur de ne rien voir? »… Et devant un homme en chaise roulante: « Tu dois avoir envie de marcher, des fois, non?… »
Bon, alors, face à une maman solo, ne soyez pas désolé, ni compatissant. Inspirer la pitié, ça n’a jamais remonté le moral à personne.
Et pour ceux qui n’auraient pas compris, ce qu’on aimerait entendre, c’est: « Tu t’en sors très bien » et même, pourquoi pas, un petit « bravo » de temps en temps, ça peut pas faire de mal.

Et sinon, c’est pas trop dur d’avoir un mari à la maison?… Ca doit être terrible quand même…. parce qu’il est là, tous les jours?…… T’es jamais tranquille?…Même pas la nuit?.. Oh, ma pauvre…

Rendez-vous sur Hellocoton !

9 réflexions au sujet de « Tout ce qu’il ne faut jamais dire à une maman solo, merci. »

  1. Voilà un article que j’adore ! La pitié pas besoin, ça aide pas, mais juste un petit mot d’encouragement avec un vrai sourire sincère est la meilleure chose qui soit

  2. Je connais, le regard me semble encore plus différent pour un papa solo, car ce n’est pas dans les mœurs.
    J’ai eu le droit à comment vous faites, ce n’est pas le rôle du papa normalement.
    Gloups, comment dire … Après ça, certaines personnes s’étonnent de mériter des baffes. 😀

  3. Ping : Tout ce qu’il ne faut jamais dire à une maman solo, merci. | Drôle de Maman

  4. Je ne suis pas dans cette situation (je ne suis pas maman tout simplement -oui, je me justifie) mais c’est vrai que quand on est de l’extérieur, ce genre de phrase sort juste naturellement, comme ça, on ne prend pas le temps de réfléchir. On ne s’imagine pas que notre besoin incessant de « compatir » est plus agaçant qu’autre chose….

  5. Ahaha, j’arrive après « la bataille », mais merci pour ce billet si plein d’humour! On en bave assez parfois, pas besoin de nous le rappeler ou de nous juger!
    Mais, franchement, quand certaines de mes copines se plaignent de leurs mecs, je leur dit : « fais comme moi, n’en ait pas ». Et là c’est avalanche de compliments , oui ça aussi c’est un truc à ne pas faire (pour moi) …
    Courage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


CommentLuv badge