Les absents ont-ils toujours tort (dans une séparation)?

Alors quand on est maman seule (ou papa seul), c’est souvent (toujours) que le père (ou la mère) est absent(e). Jusque là, vous me suivez? Bon, on va partir de la situation où c’est le père qui manque, (ben, parce que ça m’arrange, et puis c’est moi qui écris, alors c’est comme ça). Mais ça marche dans l’autre sens, bien sûr. Et l’enfant, les enfants, eux, ne sont pas concernés par les disputes, les rancœurs, les coups dans le dos… et autres différends divers qui ont abouti à cette regrettable (ou pas) situation.