Chuchoter pour se faire entendre (podcast #3)

Retrouvez aussi les autres épisodes sur la page Le podcast

Subscribe to
Drôle de Maman

Or subscribe with your favorite app by using the address below

Crier ou ne pas crier?

Aujourd’hui je vous propose deux astuces pour avoir naturellement beaucoup moins envie de crier sur vos enfants et par la même occasion de vous faire mieux comprendre de votre progéniture.

Avez-vous déjà remarqué que plus on crie et moins on est écouté ?… Et pourtant, il est vrai que moins on est écouté et plus on a envie de crier, pour se faire entendre justement, pour que l’autre prenne enfin en considération ce qu’on est en train de lui dire. Même si l’autre en question est un enfant qui est 4 fois plus petit que nous en taille, on a tendance à crier 4 fois plus fort que d’ordinaire comme si on voulait par cette augmentation du volume agrandir ses oreilles.

On sait aujourd’hui que crier n’est pas la solution, ni à court terme, ni encore moins à long terme. Le stress, nous disent les neurosciences, entrave le développement du cerveau de nos enfants et réduit même leur capacité à être empathique plus tard. Et d’ailleurs, c’est peut-être bien ce stress-là que vous avez subi enfant et qui vous empêche aujourd’hui d’être aussi empathique que vous le voudriez avec vos enfants. Mais face à l’incompréhension ou à la non réaction de nos chères têtes blondes quand on leur demande quelque chose de simple, en tout cas de notre point de vue, nous n’avons pas forcément d’autres idées que celle de crier. Alors voici une astuce, et même deux pour vous offrir du choix dans vos réactions. Car le choix est toujours ce qui nous donne de la liberté et la liberté, ça déstresse, justement, ça tombe bien, non ?

Quand un enfant ne réagit pas à une de nos demandes : par exemple, on lui dit de venir manger, d’aller s’habiller, d’arrêter de jouer, bref on voudrait qu’il fasse quelque chose ou qu’il arrête de faire quelque chose, on a tendance à lui parler de loin. Et plus on est loin et plus on a tendance à élever la voix, comme si tout était une question de niveau sonore et que s’il ne bouge pas c’est seulement par ce qu’il ne nous a pas bien entendu.

Deux astuces infaillibles

La première astuce consiste donc à se rapprocher, très près de lui, et tant qu’à faire, à se mettre à sa hauteur, c’est à dire la hauteur de ses yeux. Ça paraît très simple, mais vous verrez que vous aurez instinctivement déjà beaucoup moins envie de crier en étant tout à côté de votre enfant. Comme si en entrant dans son espace intime, vous vous connectiez automatiquement à la relation d’intimité justement qui vous relie à lui.

La deuxième astuce consiste à chuchoter. Les enfants adorent les secrets, les messes-basses et sont naturellement beaucoup plus attentifs quand on leur parle en chuchotant :

« Je vais te dire quelque chose, tu sais, maintenant, c’est l’heure d’aller se mettre en pyjama ».

C’est très difficile de chuchoter en étant énervé, alors vous allez automatiquement prendre un ton de voix beaucoup plus doux et agréable à entendre ce qui entraînera naturellement et plus facilement la coopération de votre enfant. Vous pouvez aussi poser votre main sur son épaule ou sur sa main, pour capter encore plus son attention. Il n’est pas nécessaire que votre enfant vous regarde dans les yeux pour vous écouter, contrairement à ce qu’on croit, certains enfants (et certains adultes aussi) écoutent bien mieux quand ils regardent ailleurs ou qu’ils font autre chose, car comme vous le savez, on écoute avec les oreilles et non pas avec les yeux, et oui, on l’oublie bizarrement le plus souvent!


Les grands moyens

Et si votre enfant ne réagit toujours pas à ces astuces magiques, vous pouvez employez les grands moyens, c’est-à-dire l’accompagner là où vous voulez qu’il aille, en le prenant par la main, vous lui montrez le chemin, vous initiez le déplacement pour l’aider à trouver la motivation d’effectuer ce mouvement, qui visiblement ne déclenchait chez lui aucun enthousiasme spontané. Alors bien sûr cela demande un effort de notre part : se lever, s’accroupir à sa hauteur, chuchoter… mais vous verrez rapidement que le jeu en vaut vraiment la chandelle. Et puis comment demander à notre enfant de faire un effort, si nous avons nous-même trop la flemme d’en faire. N’est-on pas censé montrer l’exemple ?… Parce que ce qui nous énerve finalement, c’est peut-être justement qu’on n’a pas du tout envie de bouger, et quand on voit que notre enfant s’autorise à faire ce qu’on s’interdit de faire, cela fait monter une émotion désagréable à l’intérieur de nous:

Pourquoi lui, aurait-il le droit de s’amuser tranquillement alors que moi, je passe mon temps à m’occuper de tout et de tout le monde ? et en plus quand je lui demande de faire un seul petit truc, il m’ignore ?…

En allant plus loin, on peut même se rendre compte que notre émotion n’est pas provoquée par son absence de réaction, mais par l’interprétation qu’on en fait. Il m’ignore, ça veut dire qu’il ne me prend pas en considération, qu’il ne me respecte pas et donc que je n’ai pas de valeur. Notre cerveau va très vite pour enchaîner des raisonnements qui mènent à des conclusions fausses. Il fait cela à longueur de journée sans même nous demander notre avis.

Alors, pour déjouer ce mécanisme, vous pouvez vous chuchoter des mots doux à l’oreille. Vous parlez gentiment en vous demandant ce qui vous ferait plaisir, ce dont vous avez besoin. Vous pouvez pour cela instaurer un rituel le matin au réveil, avant même d’ouvrir les yeux, en vous disant :

Bonjour, comment ça va aujourd’hui ?… Qu’est-ce qui te ferait plaisir ce matin ?…  De quoi as-tu besoin en ce moment ?

Et en laissant les réponses venir à vous spontanément, vous saurez ensuite ce qui vous reste à faire pour passer une agréable journée. En faisant cela, vous verrez que vous aurez beaucoup moins souvent envie de crier sur vos enfants qu’ils répondent ou non à vos demandes. Alors, pensez à chuchoter et cela deviendra vite une habitude agréable pour toute la famille.

Prenez soin de vous,

A bientôt

Valérie

Musique :Titre: A Little Christmas Music – Auteur: Lena Orsa – Source: https://www.youtube.com/user/ComposerElena/videos – Licence: https://creativecommons.org/licenses/by/3.0/deed.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.