Quelques secondes pour tout changer (podcast #2)


Retrouvez aussi les autres épisodes sur la page Le podcast

Perdre du temps pour en gagner

Cette jolie formule n’est pas de moi mais de Jean-Jacques Rousseau :

« L’instruction des enfants est un métier où il faut savoir perdre du temps pour en gagner. »

Comme quoi, les questions d’éducation ne datent pas d’hier et on a beau trouver certaines réponses, on en cherche toujours quelques deux cent cinquante ans plus tard.

Nous savons aujourd’hui que le cerveau des enfants ne fonctionne pas comme celui des adultes ou plutôt qu’il n’est pas encore arrivé à maturation (puisqu’il est en construction, ce qui est logique), il est donc illusoire de croire qu’ils peuvent parfaitement comprendre tout ce qu’on leur dit (déjà que la plupart de nos interlocuteurs adultes n’y arrivent pas…).

Cette incompréhension de la part de nos enfants provoque souvent la nôtre (comment peuvent-ils ne pas comprendre ??) et comme une suite logique notre agacement, voire notre exaspération :

– « Mais combien de fois faut-il que je te répète que… ? » « J’ai dit : « Met ton manteau ! Quels sont les mots que tu ne comprends pas dans cette phrase ? ».

Questions qui provoquent à leurs tours de nouvelles incompréhensions de part et d’autre, l’enfant se demandant pourquoi sa mère ou son père devient subitement tout rouge et le parent cherchant vainement à savoir pourquoi la chair de sa chair refuse de mettre son manteau alors qu’on est déjà en retard, voyons, tu le fais exprès, c’est pourtant pas compliqué d’enfiler les deux manches d’un blouson !

Et si on acceptait de perdre un peu de temps ?…

Et si on acceptait de prendre un peu de temps ?… Il suffit parfois seulement de quelques secondes supplémentaires pour que la lumière se fasse dans l’esprit de notre enfant et qu’il réagisse, qu’il réponde, qu’il se mette en mouvement en parfaite adéquation avec notre demande. Ces quelques secondes si précieuses pour nous qui vivons à mille à l’heure avec des emplois du temps surbookés, des charges mentales qui ne font que s’alourdir tous les jours d’avantage, ces quelques secondes que nous perdons pourtant ensuite par dizaine de milliers en scrollant à l’infini les yeux fixés sur nos réseaux sociaux. Quelques secondes pour tout changer, voilà ce que je vous propose aujourd’hui.

Ce petit temps suspendu permet à l’enfant de faire les connexions nécessaires à sa mise en mouvement. Ce qui est trompeur, c’est que souvent les réactions de nos chers bambins sont vives, presque instantanées, alors on généralise le processus en pensant qu’ils sont toujours capables d’une telle rapidité. Mais que neni ! Perdre ces quelques secondes vous évitera un enchaînement catastrophique qui vous mettra en retard pour de bon, avec un enfant qui hurle, un parent au bord de la crise de nerf et une journée qui commence décidément très mal. Ces quelques instants où vous pouvez vous mettre à hauteur de votre enfant (autant aller jusqu’au bout de la démarche, tant qu’à faire) vont lui permettre de voir que vous le comprenez, que vous le respectez, que vous le prenez en considération et c’est avec un grand sourire qu’il pourra enfiler son manteau ou vous demander de l’aider (s’il n’y arrive pas encore complètement tout seul) ou vous faire comprendre ce qui le gène dans ce projet matinal : « j’ai trop chaud ». Comme vous êtes calme, puisque vous n’êtes pas tombé dans la succession infernale de : « tu vas m’obéir ! » « non ! » « si ! » « noooooonnnnn ! », « Siiiiiiiiiiii ! » vous saurez trouver la réponse adaptée à l’immense problème qui l’empêchait de mettre ce fichu manteau : « Tu as chaud ici, parce qu’on est à l’intérieur, mais dehors, il faut très froid, alors tu l’enfileras dès qu’on sortira de la maison, ok ? » Quelques secondes, ce n’est finalement pas très cher payé pour bien commencer la journée, n’est-ce pas ?

Prendre du temps pour soi

Aujourd’hui, c’est très tendance de « prendre du temps pour soi », comme s’il y avait d’un côté le temps pour les autres et de l’autre, le temps pour nous. Mais alors quand on passe du temps avec des amis, c’est du temps pour qui ?… Et le temps avec nos enfants, c’est compté comment ? Comme du temps qu’ils nous volent, du temps qu’on leur donne ou du temps qu’on partage à 50/50 ?… En consacrant entièrement à vos enfants ces petits temps supplémentaires et nécessaires, vous aurez beaucoup plus de temps pour vous. Du temps de gagné et c’est toujours ça de pris ! (Mais alors si je prends mon temps, je le perds ou je le gagne ? Je m’y perds, moi, là dedans, pas vous ?)

Jean-Jacques Rousseau disait « L’instruction des enfants est un métier (oui, un métier !) où il faut savoir perdre du temps pour en gagner » et le métier de parent est un des rares emplois où l’on peut aussi savourer le temps qu’on passe à l’exercer, car même si ce n’est pas très bien payé, c’est plus enrichissant que la plupart de nos autres occupations, n’est-ce pas ?

3 astuces pour se faire obéirSi vous avez aimé cette astuce et que vous voulez en connaître d’autres, je vous offre mon ebook “se faire obéir facilement et sans crier” où vous trouverez 3 astuces efficaces (et indispensables) pour mieux se faire comprendre de vos enfants. En indiquant votre email ci dessous, vous le recevrez directement dans votre boite mail en PDF.

 

Prenez-soin de vous et à jeudi prochain pour un nouvel épisode

 

Musique :Titre: A Little Christmas Music – Auteur: Lena Orsa – Source: https://www.youtube.com/user/ComposerElena/videos – Licence: https://creativecommons.org/licenses/by/3.0/deed.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.