C’est celui qui lâche qui gagne?

Ce matin, 8h20. Classe de maternelle.
Deux petites filles se disputent. Elles tiennent toutes les deux un 9 aimanté et veulent le placer sur le tableau pour écrire la date du jour: Mercredi 9 Avril. Elles poussent, tirent, gesticulent, « Je l’ai mis en premier! » « Non, c’est moi » « Et alors? » « Enlève le tien! » « Non, toi! » « Tu l’as mis hier! » « C’est pas vrai ».
Et là, l’une d’entre elles se retourne vers moi: « Maman, explique-lui qu’elle doit me laisser la place ».
Prise au dépourvu, je ne sais que dire. Pourquoi l’autre devrait-elle lui laisser la place? Ben, parce que c’est ma fille, et que j’ai envie qu’elle gagne, tiens! Je peux dire ce que je veux, c’est moi l’adulte et la mère de la copine est déjà partie. Mais qu’elle gagne quoi, au fait? La copine profite de mon hésitation pour placer son 9 au tableau, victorieuse. Mais son sourire s’efface bien vite quand elle voit le regard plein de rancune que lui jette ma fille. Elles ont perdu toutes les 2, en fait.

Et c’est là que ça me vient à l’esprit : c’est celui qui lâche qui gagne. Pourquoi nous apprend-t-on le contraire? « Dans la vie, il faut se battre, ne baisse pas les bras, ne te laisse pas faire, ne te laisse pas marcher sur les pieds, tiens-bon, sois-fort, attaque, mords-le au mollet qu’il comprenne! » Vous avez déjà compris quelque chose, vous, quand on vous a mordu? Ca marche vraiment cette technique?…
Et si la vraie victoire, c’était de décider d’arrêter de se battre?
Dans un conflit avec son conjoint, son ex, son enfant, son patron, son voisin, sa belle-mère, on cherche à avoir le dessus, mais pourquoi ce serait mieux d’avoir le dessus?.. Qui a dit que c’était mieux?.. et le dessous, c’est comment, au fait? (Il y a certaines circonstances où « dessous », ça peut être très agréable…).

Si on décide soi-même, après réflexion, qu’on préfère cesser le combat, pas par faiblesse, ni par désespoir, ni par lâcheté, mais justement parce qu’on a le courage de se rendre compte qu’on se bat pour se battre et pas pour l’objet de la bataille. Finalement, si l’objectif c’était de mettre le 9 au tableau, qu’est-ce que ça peut bien faire que ce soit l’une ou l’autre qui l’ait mis?  Est-ce qu’on se sent vraiment mieux quand on est « le plus fort »?
J’ai gagné, alors ça veut dire que j’avais raison, et que tu avais tort. Bon et après, ça sert à quoi en fait d’avoir raison? Et ce que ça rend plus heureux? Est-ce que ça fait vivre plus vieux? Est-ce que ça rend plus riche? Est-ce que ça protège la couche d’ozone? Est-ce que ça résout le conflit israélo-palestinien? ….
On pourrait croire que ça peut aider à avoir plus confiance en soi, mais pour être honnête, c’est le contraire qui se produit, car ça renforce seulement la croyance que la vie est difficile et qu’il faut se battre pour s’en sortir.

Et si c’était faux? Et si on nous avait menti depuis le début? Et si c’était celui qui lâche qui gagne?

Rendez-vous sur Hellocoton !

8 réflexions au sujet de « C’est celui qui lâche qui gagne? »

  1. Ping : C’est celui qui lâche qui gagne? | Maman seule à Paris

  2. J’aime beaucoup ce billet. Il rejoint un champ de réflexion qui me travaille depuis un moment.
    Je ne cesse de dire au gens autour de moi « lâche prise » tout en sachant que j’ai moi-même du mal à l’appliquer, car on nous « dresse » dès l’enfance à écraser l’autre pour avoir le dernier mot.
    Toute la question est de savoir jusqu’à où doit-on se battre et à quel moment lâcher prise ?

    • Oui, tout à fait!… ou on peut décider de ne jamais se battre… le tout, c’est de ne pas considérer l’arrêt de la bataille comme une défaite mais une victoire et c’est ça le plus dur…. 😉

  3. Ping : Secrets des couples qui durent #1 : « Dire oui »Drôle de Maman

  4. Ping : Une arme puissante en cas de conflit avec ses enfants (et les autres)Drôle de Maman

  5. Ma mère disait toujours « le plus intelligent arrête en premier ». Je trouvais ca assez bête étant enfant mais maintenant, je le comprends et je demande souvent à mes enfants d’arrêter s’ils ont compris pourquoi ca ne sert à rien. En fait, je commence par leur demander à quoi sert leur querelle comme c’est fait dans l’article (ca fera quoi si c’est l’autre petite fille ?) puis je demande qui lâche….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


CommentLuv badge